05-04-2022
Initiative douleur : 3 thèses pour comprendre et combattre la douleur

@ Retour aux Résultats de recherche
La douleur chronique est produite par des mécanismes complexes, encore mal connus, et sa prise en charge thérapeutique reste aujourd’hui insatisfaisante. 19 équipes de l’Université de Strasbourg et des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg travaillant sur ce thème ont constitué le pôle « Initiative douleur ». Grâce aux dons, 3 thèses devant se terminer en 2022 sont actuellement en cours.

Une thérapie innovante pour lutter contre la douleur : étude préclinique sur les venins d’escargots de mer

Une première thèse se concentre sur les thérapies innovantes pour lutter contre la douleur. Dans le monde, 1 adulte sur 5 souffre de douleurs chroniques et la majorité estime ne pas être suffisamment traité. Parmi les médicaments antalgiques potentiels, les conopeptides, présents dans les venins d’escargots de mer, suscitent un grand intérêt. Grâce à l’ouverture de sa banque exceptionnelle de venin, Domiconus, start-up sundgauvienne, rend possible l’identification de futurs médicaments aux chercheurs de l’Université de Strasbourg.

Une nouvelle voie pour soulager la douleur chronique : étude sur les récepteurs opioïdes

Une deuxième thèse est portée au sein de l’« Initiative douleur » grâce au don de Boiron. Cette recherche a pour but de trouver de nouvelles voies permettant de soulager la douleur chronique de manière efficace et durable, tout en limitant les problématiques de tolérance et de dépendance. Parmi les nouveaux traitements imaginables, le cannabidiol, ou CBD, pourrait être une solution. L’équipe de recherche se concentre aujourd’hui sur la compréhension de l’action de cette molécule sur le cerveau. L’axe central de cette thèse est de déterminer si un récepteur opioïde particulier est impliqué dans les effets analgésique, anxiolytique et antidépresseur du cannabidiol, et cela a différents dosages.

Protéger le nouveau-né prématuré de la douleur : étude clinique NOCIPREM

Grâce au don de Roche, une recherche est en cours pour protéger le nouveau-né prématuré de la douleur. En effet, la douleur liée aux soins de ces nouveau-nés et ses possibles conséquences à long terme soulèvent des questions médicales et fondamentales imparfaitement élucidées. L’équipe a pu évaluer par une approche innovante et originale le développement du cerveau du nouveau-né et comment il peut être protégé des douleurs liées aux soins, par l’implication des parents et en réduisant les stress liés à la prise en charge en unité des soins intensif. À ce jour, l’équipe de recherche a identifié que les lumières et les alarmes utilisées dans ces unités de soins déclenchent des situations d’inconfort, voire de douleurs. Cette démonstration a permis d’élaborer des recommandations à l’usage des professions des unités de réanimation néonatales françaises.

 

 

 

  • Université de Strasbourg
  • Pain Initiative : comprendre et combattre la douleur
  • Tous Nobels !

 

 

 

Copy link
Powered by Social Snap