« Projets de l'Université de Strasbourg

Epigénétique et addiction aux opiacés

 

L’addiction aux opiacés, comme la morphine ou l’héroïne, est une maladie grave et chronique, qui se manifeste par des comportements compulsifs de recherche et de consommation de produit. En France, il s’agit d’un problème de santé publique majeur, et nous assistons depuis quelques années à une augmentation du nombre de décès par overdose. Cette crise sanitaire interroge sur les modes de consommation des opiacés, très largement prescrits comme antidouleurs, et sur les causes biologiques de cette maladie.

Le projet « Epigénétique et addiction aux opiacés » s’appuie sur une première en France, la création en 2016 de 2 salles de consommation à moindre risque, dont l’une à Strasbourg. Cette structure portée par l’association Ithaque à Strasbourg, accueille les usagers, leur procure du matériel d’injection stérile et assure une prise en charge sociale, médicale et psychiatrique.

Le but de ce projet est d’étudier le rôle de l’épigénétique dans cette pathologie. Les mécanismes épigénétiques sont des processus qui modulent l’expression des gènes de façon réversible. Ils permettent de mieux comprendre comment les expériences de vie, comme un traumatisme ou la consommation de médicaments tels que les opiacés, peuvent avoir un impact sur l’expression des gènes, le fonctionnement des cellules et du cerveau. Le projet combine la psychiatrie et la biologie moléculaire :

  • La psychiatrie, pour caractériser, chez les patients qui fréquentent la salle de consommation à moindre risque, la sévérité de la dépendance aux opiacés et les autres pathologies psychiatriques fréquemment associées ;
  • L’épigénétique à haut-débit, afin de détecter des modifications épigénétiques associées à la maladie, notamment dans de très petits échantillons de sang.

Ce projet pluridisciplinaire réunit 2 chercheurs strasbourgeois : Laurence Lalanne-Tongio, médecin addictologue et psychiatre (INSERM U1114, hôpitaux universitaires de Strasbourg), et Pierre-Eric Lutz, chercheur en épigénétique (Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives). Il devrait permettre à terme de comprendre pourquoi un sujet est dépendant à un opiacé plutôt qu’à un autre, de prédire l’évolution de la maladie, ou encore de guider le choix du traitement de substitution (buprénorphine, méthadone) le plus adapté.

Faire un don


Contact

Au sujet de votre don

  • Fondation Université de Strasbourg
  • 8 allée Gaspard Monge
  • 67000 Strasbourg
  • 03 68 85 13 10
  • fondation@unistra.fr

Au sujet de ce projet

Notre reconnaissance

Pour tout don à la Fondation Université de Strasbourg, vous bénéficiez de notre programme de reconnaissance. Selon le montant de votre don, nous nous engageons notamment à :

  • vous informer sur l’impact de votre don et les avancées qu’il aura permises ;
  • vous offrir une visibilité en associant votre nom au projet soutenu ;
  • vous faire participer aux temps forts de l’Université et des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg ;
  • vous permettre un contact direct avec les bénéficiaires de votre don, qu’ils soient boursiers ou experts ;

 

En savoir + sur le programme de reconnaissance

Vos avantages fiscaux

La Fondation Université de Strasbourg vous délivre un reçu fiscal pour déduire votre don de vos impôts.

 Pour un don de 100 € :

 

Réduction fiscale

Coût réel

Impôt
sur le revenu

66 €

66 % dans la limite de 20 % du revenu imposable

34 €

Impôt sur la fortune immobilière

75 €

75 % dans la limite de 50 000 €

25 €

Impôt
sur les sociétés

60 €

60 % dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires

40 €

En savoir + sur la fiscalité

Copy link